Un manifeste

En décembre 2017, le projet se conclura par le lancement du manifeste des POSSIBLES. Cette dernière œuvre prendra la forme d’une installation interactive dans le Quartier des spectacles de Montréal.

POSSIBLES espère rappeler que l’émergence artistique joue un rôle de premier plan dans le dynamisme et le rayonnement montréalais. Les artistes sont au cœur de la cité et sont aux premières lignes des réflexions quant aux grands enjeux sociaux de leur époque.

L’avenir

Suite à cette première année LA SERRE – arts vivants invitera d’autres villes, tant au Canada qu’à l’international, à s’approprier le concept de POSSIBLES. Dans une perspective open source, un mode d’emploi sera mis en ligne pour transmettre la méthodologie employée à Montréal et inviter d’autres villes à se l’approprier et l’enrichir.

Une plate-forme web agira comme point de rencontre pour documenter et relier les différents POSSIBLES en un réseau qui rassemblera les artistes et leur projet selon les thématiques et enjeux qu’ils abordent.

Cette grande cartographie des POSSIBLES offrira une constellation d’idées et d’utopies pour agir ensemble sur le monde de demain.

Joël Morin-Ben Abdallah

Joël Morin-Ben Abdallah est un cinéaste/vidéaste qui a fait ses études à l’université de Concordia en cinéma expérimental. Sa démarche artistique très particulière, intégrant le collage vidéo et des effets-spéciaux «broche-à-foin», l’a mené à collaborer avec des artistes de plusieurs domaines connexes, dont le théâtre, la musique et l’art visuel.

Récemment, sous le pseudonyme VJ Ben aBDALLah, ses projections live se sont retrouvées aux Rendez-vous et au Gala du cinéma québécois. Il a aussi été concepteur vidéo pour le spectacle-événement immersif de Félix-Antoine Boutin, Orphée Karaoké, présenté à Mons 2015: capitale européenne de la culture, en Belgique, et à Montréal, au Théâtre d’aujourd’hui et à l’Usine C.
Joël est aussi scénariste, réalisateur et monteur; son premier long-métrage Bourbon est présentement en phase de développement.

Emmanuelle Walter

Diplômée en Histoire et en journalisme, Emmanuelle Walter est journaliste indépendante et auteure. Après une vingtaine d’année dans les médias nationaux français (presse écrite, radio, web-radio et télévision), elle s’est installée à Montréal où elle a travaillé dans la communication environnementale avant de replonger dans le journalisme via son livre « Sœurs volées, enquête sur un féminicide au Canada » paru chez Lux éditeur en 2014. Depuis, Emmanuelle prépare des webdocumentaires et documentaires, écrit pour Nouveau Projet, l’Obs, Libération, et vient de sortir un nouveau livre chez Lux, « Le Centre du Monde ». Elle s’intéresse tout particulièrement aux enjeux autochtones au Canada, aux questions environnementales, à l’urbanisme et au monde rural.

Photo © François Couture

http://www.emmanuelle-walter.info

Plus d’information à venir